mercredi 26 août 2009

La bonne monture

Elle pose la lunette sur mon visage et m’examine de différents angles en fronçant les sourcils, en bougeant presque imperceptiblement ses lèvres roses, juste assez pour me faire oublier où je suis.

- Que pensez-vous de celle-ci?

Elle est jolie, soignée, maquillée avec goût, elle aime visiblement son corps, s’exprime avec délicatesse et justesse. À travers son chemisier rouge, j’aperçois la forme de sa brassière.

- Et vous, qu’en pensez-vous?
- Cela dépend de ce que vous voulez dégager. Celle-ci vous donne un air intellectuel, peut-être un peu sérieux, mais elle vous va bien, très bien.

Elle pose sa main sur mon dos, me fait pivoter vers le miroir pour me laisser constater par moi-même. Elle reprend la monture, repose sur mes oreilles et mon nez celle essayée plus tôt, la Calvin Klein.

- Celle-ci vous sied également. Allure plus décontractée, plus sensuelle.

Je réponds par un sourire amusé et j’ajoute :

- Elle fait sans doute le même effet que les vôtres, alors. Je prendrai celle-ci.

En marchant vers le comptoir d’accueil, j’observe discrètement ses fesses moulées dans sa jupe noire; elle les déplace avec un certain dévouement. Je lui donne ma prescription : une correction mineure dans chaque œil, nécessaire après des centaines – des milliers? – d’heures d’études et d’écrans. Je perçois une gêne lorsqu’elle me demande mes coordonnées. Je lui donne mon numéro de téléphone à l’appartement, celui du bureau. Je lui offre un regard mesquin.

- J’aurais également besoin de lunettes de soleil, mais je n’aime pas les modèles que vous offrez ici. Appelez-moi sur mon numéro de portable. Vous êtes une excellente conseillère, vous me serez plus qu’utile. Si vous êtes libre, jeudi soir?

Je glisse ma carte d’affaires sur le comptoir. J’ai peut-être un peu rougi, à peine, comme d’habitude. Elle prend la carte, visiblement enchevêtrée dans l’explosion de pensées que je viens de provoquer, esquisse un sourire rapide, gêné, et la pose à l’écart de mon dossier.

- Vos montures seront prêtes d’ici jeudi soir. Vous pourrez passer, disons vers 16h50? On ferme à 17h.

6 commentaires:

  1. Wow...

    Moi, ça m'arrive jamais.

    Parce que j'ai des verres de contact.

    RépondreEffacer
  2. Ça sera donc deux montures pour le prix d'une! ;)

    RépondreEffacer
  3. Sophia: Qui sait, peut-être que t'auras plus de chance chez le dentiste? ;)

    Cannelle: C'est le deal qu'on annonce partout, mais celui-là est imbattable. :P

    RépondreEffacer
  4. Vivement Jeudi, alors !

    ou plutôt vendredi ... vous raconterez, n'est-ce pas ? ;)

    RépondreEffacer
  5. SexySoda: Il faudra voir si ça vaut la peine d'être raconté, mais si oui, soyez au rendez-vous vendredi. :)

    RépondreEffacer
  6. Je pense qu'il serait temps pour moi d'aller passer un examen de la vue ... qui sais.

    À vendredi.

    Au plaisir.

    RépondreEffacer